Archives

Archive pour mai 2010

X maleya

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 



De Zangalewa à Shakira, le fil rouge du plagiat!

014052010134104000000shaki.jpg
Samedi, 15 Mai 2010 08:30

On pensait que l’hymne du Mondial 2010 n’avait pas été composé sur le continent africain. Erreur : le refrain de la chanson de Shakira, « Waka Waka, Time for Africa », provient d’un tube camerounais des années 1980. Les ayants droit viennent d’être dédommagés.

Comme Soul Makossa de Manu Di Bango, repris par Michael Jackson et Rihanna, il s’agissait donc bien d’un « plagiat ». Waka Waka, Time for Africa, l’hymne de la Coupe du monde de football, dont la chanteuse colombienne Shakira s’attribuait la paternité, est en réalité largement inspirée de Zangalewa, un tube camerounais sorti en 1986.

Issue du premier des quatre albums du groupe Golden Sounds, formé en 1984 par des musiciens-gendarmes de la garde présidentielle (puis rebaptisé Zangalewa), la chanson avait fait fureur dans toute l’Afrique centrale.

Un succès qui devait tout autant au rythme et au refrain (« Zamina mina éé waka waka éh éh zamina mina zangualewa a nawa ah ah ! »), qu’à l’aspect comique du clip. Les artistes y défilaient en tenue militaire, grimés, avec des ventres ballonnés et des casques coloniaux sur la tête. « Nous chantions ainsi pour la liberté en Afrique », a expliqué Jean-Paul Zé Bella, le leader du groupe, à la retraite depuis dix ans.

Mais le titre n’a pas d’auteur connu. « Il provient des tirailleurs camerounais qui avaient créé un argot pour mieux communiquer entre eux durant la Seconde Guerre mondiale, reprend Jean-Paul Zé Bella. Nous sommes donc les premiers arrangeurs compositeurs de cette chanson qui peut être considérée comme faisant partie du patrimoine national militaire camerounais. Les propriétaires des droits sont les membres du groupe, c’est-à-dire Victor Dooh Belley, moi et Emile Kojidie. » C’est d’ailleurs ce dernier, installé aux États-Unis depuis quinze ans, qui a signalé à ses amis l’adaptation de leur chanson. Et saisi un avocat pour obtenir réparation.

La reformation du groupe est envisagée

Lors d’une conférence de presse à Douala le 11 mai, le groupe, qui sommeillait depuis une décennie, a indiqué qu’il avait trouvé un arrangement avec Sony Music, qui produit le titre. Un arrangement dont ni la nature, ni le montant n’ont été dévoilés. « Il y a eu un accord. Le groupe n’a pas été pas lésé », a déclaré Didier Edo, le manager, en se frottant les mains. Car les négociations se poursuivent, une version espagnole de Zangalewa étant envisagée. Et le groupe pense désormais se reformer.

La polémique naissante étant désamorcée – « Ce n’est pas un plagiat, mais plutôt une adaptation », note, consensuel, Didier Edo – les Camerounais savourent désormais pleinement le fait qu’une chanson de leur patrimoine ait été choisie par la Fifa pour le premier Mondial organisé sur le continent. Dans les cybercafés, chacun écoute avec curiosité les deux versions de Zangalewa. Et nombreux sont les supporteurs des Lions indomptables qui voient dans cette affaire un augure favorable pour la compétition. « Pour moi, c’est un signe important de bonheur pour le Cameroun par rapport à cet événement. Et on dit que les signes ne trompent pas… » sourit Jean-Paul Zé Bella.



Mot de bienvenue du président.

eric.jpg

Eric Sikadi.

Le président de l’association «Cercle des Amis Dynamiques » (CAD) a le plaisir de vous souhaiter  la bienvenue .

Tout en espérant que cet outil de communication participera à l’expansion de l’association, il se veut d’être un canal d’information et d’échange entre ses membres disséminés à travers le globe.

L’association par ce canal et bien d’autres reste ouvert à d’éventuelles sollicitations et participations. Toute idée nouvelle sera la bienvenue et ne pourra que contribuer à l’amélioration de ce chantier en construction .

Siège de l’association:

Mvog-betsi Eba’a (Yaoundé VI – Cameroun)

Ses objectifs :

- de consolider les liens de fraternité et d’amitié
- de constituer un bloc solidaire et d’entraide mutuelle
- encourager la réussite et le progrès social de tous les membres
- promouvoir l’éducation à la citoyenneté, aux droits de l’homme
- sensibiliser les populations sur les problèmes de santé, d’hygiène de salubrité et d’environnement

 

Mot de bienvenue du président. pdf statutcade2010.pdf



félicitations

me vives et chaleureuses félicitations pour les concepteurs de ce blog bravo, merci une fois de plus pour votre disponibilité et pour votre abnégation, je crois que vous nous offrez là une tribune d’expression.

alors tous les membres deu CAD à vos plumes ou à vos claviers pouer que tous ensemble nous faisons vivre ce blog

ERVICE FOFE



 »Naissance de l’association et du blog ».

Écrit par Elisée Tchana.
Mercredi, 12 Mai 2010 à 00h30.

Voilà maintenant quelques années que nous nous sommes lancés dans un énorme chantier qu’est la création d’une association  »Cercles Des Amis Dynamiques » ainsi qu’un site (cade1.unblog.fr). Il s’agit pour ma part d’un gros projet sur lequel nous devons tous travailler, tous types de projets confondus.

L’idée de base était très simple : On voulait réunir certains amis de la ville sur une plateforme d’échange et de partage d’informations. L’idée vient de la difficulté qu’avaient certains à communiquer entre eux. C’est alors qu’on s’est dit : »Pourquoi pas créer une association qui rassemblerait tout le monde? » Ce qui a été fait comme vous le constateriez plus loin. Ensuite, un site a été pensé un an après la création de l’association et est en pleine construction; nous essayons de mettre à plat tout ce que nous voulions voir sur le Site.

La première chose qui nous importe est l’interaction entre les utilisateurs et le site. Nous voulions que les membres du site soient les principaux acteurs, que se soit eux qui fassent le contenu du site. Cela a donc impliqué à créer :
1- Un système de messagerie + commentaire
2- Un système de gestion d’articles
3- Une catégorie membre
4- Une catégorie de compte rendu des séances
avec le temps des galeries photos, forum, et bien d’autres…..

Présentation rapide du site: Le mieux pour découvrir le site c’est encore de la parcourir. Vous pourrez ainsi vraiment profiter de toutes les fonctionnalités que vous offre le site quelques soit le domaine.

En quelques points, voici des clés pour découvrir le C.A.D :

Système de gestion d’articles
Vous vous sentez à l’aise dans un domaine et souhaitez partager vos connaissances avec les autres membres alors cette rubrique vous concerne. Venez-y vous défouler, écrivez des articles sur les domaines qui vous passionnent. Un article peut être un tutoriel, une astuce, une analyse, etc …. Vous disposez d’un cours ou de tout autre document qui puisse intéresser d’autres membres du site rendez-vous dans le menu article, vous pourrez y proposer vos idées. Attention tout document proposé ne respectant les droits d’auteur et de la propriété intellectuelle sera supprimé sans préavis.
Vous pouvez y accéder via le menu proposer. Pour plus d’informations, veillez nous écrire a l’adresse mail suivante: cercles_des_amis_dynamiques@yahoo.fr

Catégorie membre
Une fois inscrit, le menu vous permet de gérer votre profil.Vous pouvez ainsi éditer votre profil en y publiant vos informations, vos photos, des vidéos, communiquer avec d’autres membres et bien d’autres choses.

A vous de jouer !
Le Site  »cade1.unblog.fr », c’est votre site. C’est à vous d’en faire ce qu’il deviendra.

C’est donc à vous de commencer à en faire le site dont vous rêviez. On vous donne les outils, sachez vous en servir !
Commencez par lire la FAQ sur comment rédiger un article sur le site. Pour toute préoccupation, posez vos questions! Une fois que vous vous sentez prêts, allez-y ! Lancez-vous dans la rédaction de news et d’articles sur les sujets qui vous portent à cœur !
Vous avez une news à faire passer ? Rédigez-la et elle sera diffusée en première page du site si elle est acceptée.
Meublez votre profil en y publiant vos informations.

Merci à tous
Merci à tous. Aux membres du  »Cercles Des Amis Dynamiques », à tous ceux qui de près ou de loin contribuons à la réalisation de ce site dans lequel ils croient.



Les chantiers de Yaoundé pour 2010!

Avec un budget de 13,7 milliards de F, les projets d’embellissement de la ville restent la priorité pour le prochain exercice. Cinq points essentiels étaient consignés dans l’agenda de la septième session ordinaire du conseil de la Communauté urbaine de Yaoundé (CUY), tenu jeudi dernier dans la salle des conseils de l’Hôtel de ville. Outre l’adoption du budget et du plan de campagne 2010, les grands conseillers avaient à valider quatre autres délibérations, dont le délégué du gouvernement allait expliquer l’importance un peu plus tard. En introduisant les travaux, Gilbert Tsimi Evouna, président dudit conseil, a surtout voulu indiquer le contexte dans lequel était arrêté le budget 2010 soumis à la sanction du conseil. « Un budget de la prudence », a souligné le délégué, encadré par la nécessité pour la CUY de compter d’abord sur ses recettes propres et tenir compte du contexte général de crise du pays susceptible d’impacter une part des revenus directs attendus de l’Etat. Au final, la CUY table sur une enveloppe globale équilibrée en recettes et dépenses à 13, 726 milliards de F, contre 15, 387 milliards de F l’exercice précédent. Soit une diminution de 17%.

Mais selon le délégué du gouvernement, cette diminution des ressources n’entamera en rien le cap des réformes entrepris pour embellir Yaoundé. Plus de 6,6 milliards, soit près de la moitié de ce budget, sont en effet dédiés aux dépenses d’équipement, et un certain nombre de projets sont déjà identifiés dans le cadre de la campagne 2010. La relance des travaux de construction du mobilier urbain au carrefour Warda, l’aménagement de jardins et espaces verts, la finition des cascades situées à côté de l’immeuble ministériel numéro 2, la construction d’une fontaine square du ministère de la Recherche scientifique à Melen, ou encore la réhabilitation de la station d’épuration de Messa. Lors des débats, d’autres questions ont été soulevées, comme la construction de stades, en collaboration avec le ministère des Sports et de l’Education physique (Minsep).

Le délégué du gouvernement n’a, par ailleurs, pas manqué de rappeler la mise en œuvre de la décentralisation, pour laquelle la dotation générale est disponible. Concernant les autres délibérations, Gilbert Tsimi Evouna a notamment insisté sur celle autorisant le délégué du gouvernement à céder des parcelles de terrain mises en valeur par la Communauté urbaine. « Beaucoup de gens ont dit que nous avons déguerpi à Ntaba, ou à la Briqueterie, et que nous ne faisons rien de ces espaces (…). La Communauté urbaine a été approchée par des structures qui veulent faire des investissements qui vont aussi embellir la ville », a-t-il indiqué, citant notamment Camwater dont le projet d’un immeuble siège d’une dizaine de niveaux a suscité l’intérêt du délégué du gouvernement, ou encore d’un consortium d’hommes d’affaires sud-africains qui souhaitent construire un hypermarché sur le modèle de ceux des grands pays, en plein centre ville.



Cameroun : Wartsila construit la plus grande centrale à gaz d’Afrique Écrit par Elisée Tchana

Elle sera la première du Cameroun, et la plus puissante d’Afrique, alimentée au gaz naturel : la centrale électrique de Mpogolowe, dans la banlieue de Kribi, devrait être achevée à la fin de 2011, après vingt-trois mois de travaux. Cette usine de production d’électricité d’une capacité de 216 mégawatts (MW) (un cinquième de la production camerounaise actuelle), doit venir renforcer un réseau électrique souffrant de délestages récurrents. Ces perturbations sont notamment liées à la production hydroélectrique, majoritaire avec ses 720 MW, qui varie fortement en fonction de la pluviométrie. La construction de Mpogolowe est confiée au finlandais Wartsila par la Kribi Power Development Company (KPDC), filiale d’AES Sonel (américano-camerounaise). D’un coût de 160 millions de dollars, le chantier emploiera 900 personnes et s’accompagnera de la construction d’un poste de transformation et d’une ligne à haute tension de 100 km de long jusqu’à Mangombè-Édéa